Retrouvez tous les communiqués et dossiers de presse de la Fondation Nicolas Hulot.

CONTACT PRESSE


FILTRER PAR :

14.02.2017

Pesticides, perturbateurs endocriniens, bisphénol A : de nouveaux engagements pour un vrai changement de cap ?


La FNH salue les nouveaux engagements de Ségolène Royal pour réduire l'usage de substances chimiques dangereuses. Prises dans leur ensemble, les mesures décidées ces derniers mois esquissent un changement de cap en la matière. Parce que les résultats restent encore décevants, la FNH attend du gouvernement français qu'il aille plus loin en s'engageant de tout son poids face à cette exigence sanitaire et environnementale, notamment dans la protection des riverains et des puits de captage d'eau potable.


14.02.2017

CETA : 10 raisons de voter NON !


A la veille de sa ratification par le Parlement Européen, la Fondation Nicolas Hulot donne 10 raisons aux eurodéputés de voter NON au CETA. Elle appelle les eurodéputés à le rejeter aussi longtemps qu’il n’aura pas été amendé afin d’en faire le premier accord de commerce qui permette d’accélérer une transition écologique et agricole socialement juste. Ce vote est déterminant parce qu’il entrainera une entrée en vigueur provisoire de la quasi-totalité de l'accord dès le 1er mars, et cela avant même que les députés nationaux aient pu se prononcer.


08.02.2017

La Fondation Nicolas Hulot et Interbev s’unissent contre le CETA


Le 15 février prochain, les députés européens prendront une décision cruciale quant à l’adoption du CETA. A 10 jours de cette échéance, la Fondation Nicolas Hulot et Interbev réaffirment leur refus de cet accord de libre-échange entre l’Europe et le Canada à travers une lettre ouverte aux candidats à l'élection présidentielle.
Si le CETA venait à être voté, il ouvrirait la porte à plusieurs dizaines de milliers de tonnes de viandes issues d’animaux engraissés au maïs OGM, aux antibiotiques et aux farine animales et remettrait en question notre principe de précaution et les réglementations actuelles. Un modèle à l'opposé de celui que nous défendons basé sur un mode de production français respectueux des écosystèmes, du travail des éleveurs et offrant une alimentation saine et de qualité.
Cette lettre ouverte est un appel de la dernière chance envoyé aux candidats à la présidentielle afin qu’ils demandent le refus du CETA par les députés et qu’ils reviennent sur cet accord au cours des 6 premiers mois de leur quinquennat.


03.02.2017

Pour la Fondation Nicolas Hulot comme pour les députés : "Pas de CETA sans vrai débat"


A quelques jours du vote au parlement européen sur le CETA, prévu le 15 février, et d'une possible entrée en vigueur provisoire le 1er mars, la Fondation Nicolas Hulot se félicite de la résolution adoptée hier par l’Assemblée Nationale.  La FNH demande au gouvernement français de suivre les recommandations des parlementaires en saisissant la cour de justice de l’Union Européenne pour vérifier la comptabilité du CETA avec le droit de l’UE. La FNH s’associe également aux députés pour demander au gouvernement de s’opposer à une entrée en vigueur provisoire du CETA tant que le CETA n’aura pas été ratifié par la France après un réel débat démocratique. La Fondation Nicolas Hulot rappelle son opposition à l’accord actuel qui constitue un risque majeur pour notre économie, notre santé et notre environnement alors même que le CETA peut encore devenir le premier accord de commerce capable d’accélérer la transition écologique, notamment le développement d’agricultures durables et la mise en oeuvre de l’Accord de Paris, plutôt que de la menacer.